Possehl rénove entièrement son système de suivi de production

Contexte initial du projet :

A la fin de l'année 2013, la société Possehl France, spécialisé dans le découpage et emboutissage de précision, souhaitait faire évoluer son système de supervision d’atelier.

Cette décision reposait sur les constats suivants :

  • -        Les anciens terminaux de supervision utilisaient des feuilles d’impression à un format propriétaire.
  • -        Les imprimantes thermiques des anciens terminaux étaient sources de pannes ou d’erreurs de lecture des données.
  • -        Nous n’avions plus de terminaux d’occasions ou reconditionnés 
  • -        La synchronisation de la production avec un futur ERP était impossible.
  • -        Les données fournis par les anciens terminaux n’était pas suffisamment précises et réactives, et ne nous permettait pas de mettre en place un suivi du TRS.

Choix du produit : 

Nous avons consulté deux sociétés pour remplacer notre système existant, mais notre choix s’est rapidement porté sur A3I, avec les terminaux AKIDO et le logiciel ADONAT. En effet, compte tenu de a simplicité du système de la société A3I et de ses capacités d’adaptation à nos problématiques terrains, cette solution nous est apparue comme une évidence.

En plus de cet investissement, nous avons également opté pour un renouvellement de notre serveur pour passer sur un nouveau serveur en mode HyperV, afin de notamment préparer l’arrivée d’un ERP en 2015.

Schéma de fonctionnement du système Adonat :

Possehl 001

Au cours du premier trimestre 2014, nous avons équipé 9 presses de découpes, avec les terminaux Akido.

Nous avons décidé de fonctionner en doublon avec les anciens terminaux, afin de vérifier les différentes données : heures de fonctionnement, nombres de coups de presses, mais également afin de pouvoir adapter nos différents rapports d’analyses à nos documents internes.

Au cours de cette mise en œuvre et de toutes ces opérations de test, nous avons été accompagné par un élève ingénieur de l’école des Mines de Saint-Etienne.

Conclusions

A ce jour, le projet a atteint tous les objectifs fixés.

Possehl 002

 

Nous avons d’ailleurs investi dans deux nouveaux terminaux Akido, afin de superviser la production de deux nouvelles lignes de production.

Nous avons ajouté une contrainte à notre cahier des charges ERP : le fait que le produit devra pouvoir communiquer avec ADONAT de façon montante et descendante.

Les opérateurs sont désormais les acteurs des données de production, avec notamment les saisies de rebuts, et ils sont mêmes désormais demandeur d’amélioration du système : modifications des causes d’arrêts, affichage des causes d’arrêts par fréquence d’utilisation, …

Les responsables sont directement informés des arrêts en fonction des causes qui leurs sont affectées. Par exemple, le technicien maintenance est directement informé par SMS et par email de tous les arrêts causes maintenance, ce qui lui permet d’être réactif et ainsi de réduire les temps d’arrêts et d’améliorer le TRS.

La direction a désormais des rapports quotidien, hebdomadaire et mensuelle fiable et complet, en liaison avec les différents indicateurs de pilotage de notre performance.

Le système nous permet aussi d’envisager des améliorations en interne, avec notamment l’enregistrement automatique des causes d’arrêts (par exemple : arrêts qualité lors que nos systèmes de contrôles vidéos détectent une non-conformité). Mais, le système nous permet de surtout envisager une intégration facile avec notre futur système ERP.

Avec A3I, nous avons surtout trouvé un partenaire toujours à l’écoute de nos besoins et de nos questions. A chaque demande spécifique, l'équipe A3I a toujours su faire preuve de réactivité et mettre en œuvre la solution adéquate à nos demandes.